• Exposition: Les Armes de la Capitale

L’aménagement de Morne Lory : Une proposition de stratégie visant la réduction des risques naturels et la durabilité dans la ville du Cap-Haïtien (Jean-Guerby Dorimain)

Malgré son statut de « forêt nationale réservée », Morne Lory, une montagne se trouvant en contrefort de la ville du Cap-Haïtien (Haïti), fait l’objet depuis plusieurs années du phénomène de squattérisation suivi d’une urbanisation anarchique. L’installation des occupants clandestins et d’autres activités préjudiciables des occupants de facto dans la montagne altèrent son intégrité, augmentent sa vulnérabilité et portent atteinte aux patrimoines écologique, économique, esthétique et socioculturel du Cap-Haïtien.

Les conséquences de cette mauvaise gestion du milieu s’amplifient d’année en année alors qu’il est possible de prendre des initiatives concertées pour poser des actions préventives, renforcer les aspects du bien-être humain et adopter une vision à long terme pour aménager le territoire.

Cet article présente les grandes lignes d’une étude préliminaire visant la restauration écologique de Morne Lory, ce site d’exception de la ville du Cap-Haïtien. La restauration proposée pourra se réaliser grâce à la création d’un parc écologique urbain pour assurer un meilleur équilibre entre la prévention des risques naturels, la protection du patrimoine, la diversité biologique, la promotion d’activités d’éducation relative à l’environnement, la récréation et le ressourcement dans cet espace naturel en milieu urbain.

Dans l’ensemble, la proposition de transformer Morne Lory en un parc écologique urbain est pertinente. C’est une démarche à encourager et qui demande une bonne collaboration entre les différentes échelles de la planification pour la bonne coordination des interventions devant aboutir à la redynamisation du territoire et le reverdissement, à long terme, de l’ensemble du bassin versant du Cap-Haïtien.

N’est-il pas encore temps de s’asseoir autour de la même table pour réaliser un aménagement du territoire respectueux de notre environnement ?

Telle est la question posée par l’auteur de cette étude, Jean-Guerby Dorimain, qui demeure toujours d’actualité, compte tenu des derniers développements dans l’urbanisation anarchique décriée par tous. Il faut cependant saluer les efforts en cours pour développer le Parc naturel Jacques Lajoie

Pour en savoir plus, nous vous invitons à consulter le document complet.

Sources : Jean-Guerby Dorimain
Le parc naturel Jacques Lajoie

Mots-clés: Cap-Haïtien, Protection du patrimoine bâti, Collège Notre-Dame du Perpétuel Secours, Morne Lory, Aménagement du territoire, Urbanisation, Parc écologique, Environnement, Gestion des risques, Squatterisation, Occupation du territoire, Parc naturel Jacques Lajoie

logo site de la ville du Cap-haitien