• Exposition: Les Armes de la Capitale

Le Parc Jacques Lajoie (Collectif Tet Ansanm pou Okap)

Depuis plus de dix ans, le Collège Notre-Dame du Perpétuel Secours (CNDPS) intervient systématiquement dans le Morne Lory en partenariat avec l’Institut de Recherche et d’Appui Technique en Aménagement du Milieu (IRATAM) et la Société Capoise d’Histoire et de la Protection du Patrimoine (SCHPP) afin d’assurer la conservation de ce milieu naturel qui subit les conséquences de la bidonvilisation.

En 2015, avec l’appui d’IRATAM, le Collège Notre-Dame du Perpétuel Secours (CNDPS) a procédé à la mise en place du Parc Naturel Jacques Lajoie, ainsi nommé en hommage au prêtre canadien Jacques Lajoie, homme de science et environnementaliste, qui a formé et éduqué plusieurs générations de collégiens haïtiens en leur inculquant une forte base théorique et pratique en sciences et en les sensibilisant sur la protection de l’environnement.

C’est dans ce contexte que le Collège Notre-Dame a mis en place un programme de formation, d’animation, de reboisement et d’aménagement de l’espace, et initier ainsi les élèves du Collège, des autres collèges et universités de la ville à prendre en main leur environnement. Les résultats atteints jusqu’ici sont encourageants :

  • 15 hectares d’écosystème importants continuent à prendre le statut d’aire protégée par la diminution du phénomène de squattérisation et d’exploitation illégale des espaces du parc, les activités de reboisement (plus de 35 000 plantules mises en terre), la dénomination officielle du Parc par le Nom « Parc Jacques Lajoie », les activités d’aménagement (voies piétonnières) et de construction (unité de toilette, chalet d’accueil, etc.) pour ne citer que cela.
  • les étudiants, les élèves du CNDPS et autres collèges et Universités de la ville du Cap-Haïtien et la population de la zone adoptent des pratiques/comportements écoresponsables en participant aux activités du projet. Ils sont également conscients des risques environnementaux par la réalisation des sessions d’animation (25 sessions), de formation technique (25 séances), de sensibilisation et de conscientisation sur l’environnement (30 séances), d’émission de radio (20 émissions) ;
  • Les autorités étatiques (la Mairie, les membres de CASEC de Bande du Nord, etc.) ont été influencées par les activités du projet liées notamment à la protection du Morne du Haut du Cap suivant l’arrêté émis en Mars 1947 faisant du morne, une forêt réservée conformément à la Loi du 3 février 1926 sur les forêts nationales réservées.

Les diverses actions menées jusqu’ici ont permis de tirer des enseignements importants dans la poursuite des travaux pour protéger cet espace naturel essentiel pour la ville du Cap-Haïtien :

  • La cruciale implication de tous les acteurs (Organisme partenaire, ONG locale, les groupes de base, les autorités étatiques, la société civile, etc.) sans lesquels aucun projet de développement ne peut atteindre entièrement ses objectifs car ils sont le moteur de tous les projets de développement.
  • La nécessité de maintenir des activités d’aménagement réalisées grâce auxquelles a considérablement diminué la squattérisation de la zone au niveau du site du Parc Jacques Lajoie.
  • L'importance de créer des liens avec les groupes de base des quartiers.
  • Les activités d’animation réalisées montrent l’intérêt des jeunes pour se récréer dans une ville où il manque d’espace récréatif. Pour cela, nous sommes convaincus qu’il faut continuer à créer des milieux d’attraction afin de répondre aux besoins des jeunes qui veulent se récréer.

Dans les prochaines années, les partenaires comptent poursuivre les activités mises en place car il est indéniable que l’installation d’occupants incontrôlée dans l’aire du Morne Lory altère son intégrité, augmente la vulnérabilité de l’espace et entraîne des enjeux écologiques, économiques, socioculturels et esthétiques de la ville du Cap-Haïtien.

En effet, depuis juillet 2018 jusqu'en juin 2021, l’objectif sera de renforcer les acquis pour le Morne Lory en :

  • intensifiant des activités de protection de l’écosystème du parc;
  • renforçant le système de sécurité de l'espace du parc;
  • poursuivant des travaux d’aménagement du Parc Jacques Lajoie;
  • sensibilisant et en formant des groupes de bases de quartiers de la zone, des élèves du CNDPS, d'autres collèges et universités de la ville sur l’importance de l’environnement.

Le document joint détaille les divers enjeux et les moyens mis en œuvre pour contribuer concrètement à la protection de l’environnement et participer à la sauvegarde du morne Lory.

Source : Orthophotoplan Morne Lory est une courtoisie de CNIGS(Centre National d'Information Géo-Spatiale), Port-au-Prince-Haïti.
Pour plus d'information, consultez : Projet d'aménagement et d'animation du Parc naturel Jacques Lajoie, Cap-Haïtien, Haïti

Mots-clés: Cap-Haïtien, IRATAM, Collège Notre-Dame du Perpétuel Secours, Morne Lory, Environnement, Parc naturel Jacques Lajoie, Société capoise d'Histoire et de Protection du Patrimoine, Protection de l'environnement, Parc Jacques Lajoie, Écosystèmes

logo site de la ville du Cap-haitien