Administration municipale

Cap-Haïtien – Suresnes (France), un partenariat durable ( Compilation Tet Ansanm pou Okap)

Depuis 1998, les villes de Suresnes (commune située dans la banlieue ouest de Paris) et du Cap-Haïtien se sont engagées dans un accord de coopération. À l’occasion des 20 ans de la coopération, en juillet 2018, les deux collectivités ont souhaité renouveler cet accord de coopération, symbole fort de leur engagement respectif.

L’une des plus-values de la coopération décentralisée entre Suresnes et le Cap Haïtien est de favoriser l’essor d’un écosystème pour refonder l’ordre local, créer des synergies entre acteurs nationaux et locaux pour une réelle gouvernance territoriale, se donner le temps pour l’appropriation de la conduite du changement et, renverser ainsi le paradigme de l’assistanat qui prévaut aujourd’hui en Haïti.

Les formes de partenariat

L’appui de la ville de Suresnes à la ville du Cap Haïtien prend plusieurs formes:

  • Le renforcement institutionnel par la transmission d’outils et de méthodes d’agents à agents, d’élus à élus, pour permettre à la mairie du Cap Haïtien de se réapproprier ses domaines de compétences et de redevenir le chef d’orchestre sur son territoire. Il s’agit d’une démarche pragmatique d’accompagnement par l’appropriation de ces outils afin de favoriser la responsabilisation des acteurs locaux.
  • Un rôle d’ensemblier où la ville de Suresnes recherche soit des partenaires financiers, soit des partenaires d’expertise dans des thématiques complémentaires pour venir renforcer les capacités des acteurs haïtiens, mairie ou société civile, pour permettre un développement local intégré. Dans cet esprit, la ville de Suresnes s’attache à mobiliser les acteurs de son territoire pour qu’ils s’engagent dans des projets de solidarité internationale en faveur du Cap-Haïtien.
  • La Ville de Suresnes organise, chaque année, la manifestation «Ti coup d’œil sou Haïti» qui vise à faire connaître Haïti sous ses multiples facettes et témoigne ainsi de la richesse culturelle haïtienne.
  • Ti coup d’œil sou Haïti :

    Ces expositions seront en novembre 2022 à leur 17e édition. Elles permettent au public d’appréhender les réalités de la vie haïtienne. En voici quelques-unes:

  • 2011: Terre fertile 5 grands panneaux en PVC explicatifs des produits du terroir haïtien (cacao, canne à sucre, vétiver, café et l’écorce d’orange amère). Chaque panneau décrit un produit, sa transformation, les produits fabriqués à partir de celui-ci, les lieux de production…)
  • 2012: Le créole haïtien :8 grandes bâches sur le créole, ses origines, sa diffusion, statut du créole par rapport au français en Haïti, et la place de la francophonie dans le monde.
  • 2013: Ma Maison Ma Kay : 6 grandes bâches sur l’évolution de la ville du Cap et de son habitat depuis 1670, problématiques de l’habitat dans la ville, une journée dans la ville, types de construction, transformation des maisons selon le mode de vie, l’aménagement de la maison.
  • 2014: Les origines : 6 grandes bâches sur le patrimoine du nord d’Haïti, le peuple Taïnos, l’histoire de la conquête espagnole avec l’arrivée de Christophe Colomb, les vestiges archéologiques.
  • Les Suresnois étaient invités à marcher dans les pas d’un archéologue et déterrer les vestiges du peuple Taïnos qui vivait en Haïti avant l’arrivée des Européens. Élaborée avec l’aide d’André Delpuech, archéologue français et conservateur, responsable des collections des Amériques au musée du Quai Branly, l’exposition retrace, de manière chronologique, les origines d’Haïti, la découverte du Nouveau Monde, et les vestiges qui existent encore aujourd’hui.

    • 2019, dans le cadre de ce partenariat, la 15ème édition de "Ti coup d’œil sou Haïti" invitait à la découverte d’une nouvelle facette de la culture haïtienne à travers l’œil de ses peintres. .À cette occasion, différentes activités (expositions, conférences, projection) se dérouleront dans la Ville de Suresnes du 26 novembre au 1er décembre. Les œuvres des peintres de l’École du Cap-Haïtien étaient à l’honneur. Le style figuratif de la peinture représente la vie populaire des Capois et des Haïtiens à travers le temps. On retrouve des représentations de la période coloniale ou encore des scènes de rue, des manifestations, des mariages… Cette exposition permet aux habitants de la région parisienne d’entrer dans la vie des Haïtiens et de découvrir une nouvelle fois la richesse artistique de ce peuple.
    • 2021, lors de la dernière réalisation de Ti coup d’œil sou Haîti, du mardi 23 au dimanche 28 novembre 2021, « Cap sur le Cap-Haïtien » pour la 16 édition de l’événement Ti coup d’œil sou Haïti proposait deux expositions de photographies ainsi que des ateliers du conte pour les enfants de 7 à 11 ans afin de découvrir le conte haïtien, grâce à l’intervention de la comédienne et conteuse haïtienne, Natacha Jeune Saintil. En outre, une conférence était offerte sur « L’art haïtien : Haïti et l'art de la récupération », présentée par l’historienne d’art Esther Cadiot.
    Les priorités d’action

    Le partenariat entre ces deux villes s’articulent autour des priroités suivantes:

    • La gestion des déchets solides
    • La préservation et mise en valeur du patrimoine
    • Le renforcement des capacités de la mairie
    • Les enfants en situation de vulnérabilité

    1. La collecte et le traitement des déchets qui s’amoncellent dans la ville, sources de problèmes sanitaires et environnementaux, est la première priorité d’action. Après plusieurs années de travail, les villes de Suresnes et du Cap Haïtien ont obtenu un financement de l’Agence française de développement en 2011 pour mettre en place un système de collecte pérenne et efficace et la construction d’un centre d’enfouissement technique (décharge contrôlée). La Banque Interaméricaine de Développement (BID) a rejoint le projet en 2013. Ce projet est ambitieux car innovant à tout point de vue : non seulement il permettra la création du 1er centre d’enfouissement technique aux normes internationales sur l’île, il sera porté par une intercommunalité et son fonctionnement sera financé, par l’usager, avec la création d’une redevance.

    2. La préservation du patrimoine est un enjeu essentiel du développement économique du Nord du pays, afin que le Cap Haïtien conserve son potentiel touristique.

    3. Le renforcement de l’administration locale, dans les domaines de l’urbanisme, des systèmes d’information, ou encore de la fiscalité, clé pour obtenir des résultats durables et proposer à la population des services publics efficaces, diversifiés et pérennes ;

    4. L’enfance en situation précaire : La Mairie du Cap Haïtien renforcée dans les problématiques citées précédemment, les projets structurants entrant dans leur phase opérationnelle, elle a souhaité maintenant prendre en compte de nouvelles problématiques pour une gestion globale de son territoire. Réduire la précarité des enfants, prévenir la délinquance sont des pré-requis indispensables au développement du tourisme.

    Les grandes réalisations

    Dans le cadre de ce partenariat, plusieurs actions ont été réalisées.

    • Un diagnostic institutionnel de la mairie du Cap Haïtien dresse un état des lieux de la capacité de la collectivité en moyens matériels, humains et financiers ;
    • Une étude de préfaisabilité pour la mise en place d’un programme intégré de collecte et de traitement des déchets a été menée et a permis d’obtenir un cofinancement de l’Agence française de développement pour la mise en œuvre de ce programme sur la période 2011 – 2015 ;
    • Un inventaire du patrimoine bâti du centre-ville ancien du Cap Haïtien a été réalisé par des étudiants de l’Institut d’Aménagement et d’Urbanisme de la Sorbonne, en partenariat avec des étudiants de l’Université de Quisqueya de Port-au-Prince, l’ISPAN, financé par l’Agence française de Développement. Ce travail a permis de définir une politique municipale de sauvegarde du patrimoine du Cap Haïtien. Grâce à l’ensemble de cette démarche, la Mairie du Cap Haïtien fait partie du comité de pilotage du programme de développement économique et touristique autour du Cap Haïtien, instruit par la Banque Mondiale, incluant un volet de sauvegarde du patrimoine du Nord d’Haïti, et en particulier au Cap-Haïtien.
    • Des outils et des méthodes pour le renforcement de l’administration ont étémise en place : les tables de concertation communales et sectorielles, outils de dialogue avec les acteurs du territoire pour davantage de synergie, ont été relancées ; un nouvel organigramme de la mairie a été créé et les fiches de postes et de service ont été remaniées ; un programme d’informatisation des services a été réalisé, etc.
    L’apport de la ville du Cap-Haïtien à la ville de Suresnes

    La coopération permet une prise de recul sur les pratiques de cette ville française. Les agents suresnois mobilisés renforcent aussi des compétences (adaptabilité, ouverture d’esprit, échanges interculturels,…). Un maillage local se créé, réunissant autour de mêmes valeurs des acteurs de différents horizons se rassemblant au profit d’actions solidaires ou de développement au Cap-Haïtien (collèges, lycée professionnel, école de jeunes en situation de handicap à Suresnes en direction d’un lycée du Cap-Haïtien,…) contribuant au mieux vivre ensemble. La population s’ouvre ainsi à une autre culture. Chaque année, une exposition est organisée, en novembre, « Ti coup d’œil sou Haïti » afin de sensibiliser la population suresnoise à la situation en Haïti, lui faire découvrir une autre culture et organiser des actions d'éducation à la citoyenneté mondiale.

    Suresnes soutient Patrimoine sans frontières Afin de contribuer à préserver le patrimoine culturel haïtien, la ville soutient l’association Patrimoine sans frontières (PSF) qui a engagé un programme de renforcement aux pratiques musicales en Haïti. Deux concerts ont été organisés par la ville en 2013 et 2014, dont les fonds ont été versés intégralement à PFS pour son programme en Haïti.

    Après avoir collecté des instruments de musique et partitions pour les écoles de musique haïtiennes, l’association s’attache à former des enseignants et élèves à l’entretien et à la rénovation des instruments de musique et à appuyer les écoles de musique dans la gestion de leurs projets. Ce projet vise notamment l’école Cemuchca du Cap-Haïtien.

    Source : Compilation Tet Ansanm pou Okap

    Références

    1. Ti coup d’œil sou Haïti: « Cap sur le Cap-Haïtien », NOVEMBRE 2021.

    2. Regard croisé des politiques jeunesses à Suresnes et au Cap-Haïtien.

    3. Renouvellement de la coopération entre Suresnes et Cap-Haïtien.

    Expositions virtuelles

    Organisez une exposition virtuelle avec villeducaphaitien.com

    Contactez-nous sans tarder et c'est avec plaisir que nous discuterons ensemble de votre projet avec vous.
    © Tous droits réservés - Tet ansanm pou okap & villeducaphaitien.com | Création et intégration RP Studio Web.
    © Tous droits réservés
    Tet ansanm pou okap & villeducaphaitien.com
    Création et intégration RP Studio Web.
    4.png7.png7.png1.png9.png1.png