Alice Garoute (Collectif Tet Ansanm pou Okap)

Une des personnalités majeures du féminisme haïtien, Alice Garoute, est née en 1874 au Cap-Haïtien. Figure attachante qui marquera les grandes luttes pour les droits des femmes, Alice tient, sans doute, son opiniâtre ardeur d'une mère (Pauline Brice, femme d'une énergie exemplaire) dont les démêlés avec le général Hyppolite ainsi qu'avec le président Salnave, n'ont pas laissé, en leur temps, de remplir d'échos bruyants la petite histoire de ce pays. À ce titre d’opposants actifs, la famille dût s’exiler à Kingston, en Jamaïque. «D'un souvenir particulièrement vif restera pour Alice Thézan...

Comme j'ai vécu : souvenirs d'antan (Marie-Thérèse Méhu)

Le Cap de mon enfance et adolescence est rempli de ces histoires de bravoure, de fierté, d’abnégation qui semblent être l’appartenance des gens du Nord. Je peux dire que la ville du Cap-Haïtien est la charpente sur laquelle repose ma vie, la pierre angulaire dans la construction de mes rêves et c’est aussi vers les souvenirs que je me tourne dans les moments difficiles pour puiser le courage d’affronter la mélancolie. J’ai laissé le Cap pour des rives étrangères, j’ai visité de nombreux sites, certains plus célèbres que d’autres, j’ai admiré les ruines de la Grèce antique et les merveilles du...

À propos du Cap (Marie-Thérèse Méhu)

Médéric-Louis-Elie Moreau de Saint-Rémy dans sa description de la Partie Française de l’Isle de Saint-Domingue présente le Nord de la colonie comme la plus importante des possessions de la France, par les richesses qu’elle procure à la Métropole. A cause de son climat, la nature de son sol et sa position géographique, le Nord possède des avantages sur le reste du pays. Le Cap-Français, chef-lieu de la région reçoit plus de bâtiments et les denrées y sont avantageusement vendues. La partie Nord possède à elle seule, selon Saint-Rémy, 288 sucreries, 443 indigoteries, 66 cotonneries, 2009 caféteries,...

Quel tourisme pour Haïti ?

Quel tourisme pour Haïti ? Renforcer la résilience et développer une nouvelle destination touristique dans les Caraïbes

Jan nou pale Okap (Wilfrid Tony Hyppolite)

Par Wilfrid Tony Hyppolite Nous soumettons à l’attention des internautes une approche qui met en parallèle des mots du parler typique capois par rapport au vocabulaire utilisé dans le reste d’Haïti. Nous allons, pour ce faire, nous attarder un peu sur une composition magistrale de l’orchestre Septentrional, « Batèm Rat » et particulièrement sur l’usage que l’Ensemble Okalbas en a faite. À cet égard, il est regrettable que le chanteur Julien Paul, pourtant nordiste de souche, et le chœur port-au-princien de l'Ensemble Aux Callebasses qui a interprété "Batèm Rat" aient commis ce crime de lèse-originalité,...

Un club de judo au Cap-Haïtien dans les années 50 (Collectif Tet Ansanm pou Okap/Renaud Hyppolite)

Au début des années 50, Lucien Novella, peu de temps après son retour d’Europe où, à titre de ressortissant Français, il avait participé à la guerre 39-45 dans un commando, créa un club de judo au Cap-Haïtien. Ce club se trouvait au rez-de-chaussée d’une maison sise angle rue 20 A, en face du Collège Régina qui n’existait pas encore. À l’époque, s’y trouvait un parc pour enfants, offert à la ville, par le président Lescot. Cette photo immortalise les membres du Club de judo à l’époque : Première rangée, assis de gauche à droite: Mauritz Lebon, Angelo Cianciuli, Lucien Novella, Max Férère. Rangée...

Bal tragique à Rumba-Night-Club (Charles Dupuy)

Le 7 février 1965, un des tueurs préférés de François Duvalier, Adherbal Lhérisson, le fils du major Vir Lhérisson*, celui à qui Duvalier donnait carte blanche pour la surveillance de la frontière nord du pays, un des plus dévoués tontons-macoutes du régime, entrait rouge de colère à Rumba Night-Club, au Cap-Haïtien. Rumba était à l’époque une des boîtes de nuit les mieux fréquentées de la ville, mais comme la clientèle se disait intimidée par les excès des tontons-macoutes en goguette qui tiraient en l’air pour se faire remarquer, le maestro de l’orchestre Septentrional et principal exploitant...

Les fortifications : du Cap-Français au Cap-Haïtien d'aujourd'hui (Renaud Hyppolite)

Pour la plupart d'entre nous, du moins les soixante ans et plus, si je dis «les Remparts», dans vos souvenirs surgiront les silhouettes de ces pans d'épaisses murailles fissurées et échancrées qui longeaient le bord de mer et où venaient s'abattre les vagues en bouquet d'écume. Ils furent aussi, à certaines occasions, les témoins muets de quelques ébats amoureux, ou pouvaient servir de refuge pour certains sans-abri. Parfois, leur ombre protégeait de la canicule des joueurs de dominos, de cartes ou de dames. Quand, dans les années cinquante, on entreprit la construction du boulevard, ils ne...

Le CEMUCHCA (Cercle des musiciens chrétiens Capois) et le Music Fund (Cemuchca)

Le CEMUCHCA est un ensemble musical et une école de musique classique du Cap-Haïtien qui compte 350 élèves réguliers et 250 participants aux stages d’été annuels. Le CEMUCHCA est unique en son genre, à l’échelle du pays, mais aussi de toute la Caraïbe. C’est sans aucun doute pour cela que l’école a été sélectionnée par Music Fund au terme d’une longue prospection et qu’elle bénéficie désormais d’une aide structurelle de l’ONG belge. Les portraits de Beethoven, Vivaldi ou Bach affichés aux murs parlent d’eux-mêmes : ici on enseigne et on pratique la musique classique. Pour le plaisir d’abord,...

Le Cercle des musiciens chrétiens Capois (CEMUCHCA)

À l’origine, le CEMUCHCA est un ensemble musical de Cap-Haïtien qui s’est transformé en école de musique et propose des formations à tous les « Capois » dès l’âge de cinq ans. Aujourd’hui, il compte 350 élèves réguliers et 250 participants aux stages d’été annuels. Le Cemuchca dispose d’antennes dans les villes de Limbe, Milot, Port-au-Prince. En collaboration avec le Music Fund, qui lui offre soutien, coopération et financement, le CEMUCHCA s’intègre à la vie culturelle actuelle du Cap-Haïtien. Les deux auteurs ont passé quatre semaines à l’école. (Note de la rédaction) La bonne volonté est...

La carrière mouvementée de J. Adhémar Auguste (Charles Dupuy)

Lors des élections présidentielles de 1930, le citoyen Jérôme Adhémar Auguste obtenait deux voix au premier tour de scrutin. L’Assemblée nationale voulait témoigner de sa confiance envers ce candidat sans illusion et, plus certainement encore, rendre un hommage au farouche et légendaire combattant de la cause nationaliste qu’il fut pendant les années d’Occupation. Le 22 novembre 1930, quelques jours donc après les élections, le président Sténio Vincent, nommait Adhémar Auguste secrétaire d’État de la Justice. Avec le docteur A. V. Carré, H. Pauléus Sannon, Perceval Thoby et Auguste Turnier,...

Alexandre Lerouge, député indépendant (Charles Dupuy)

Alexandre Lerouge était un journaliste, un politicien, un homme de bien. Lerouge était un authentique fils du peuple, un Mulâtre originaire de Quartier-Morin, village des environs du Cap-Haïtien, où s’était installé son père, Gabriel Lerouge, un ancien religieux français. Gabriel Lerouge qui s’était naturalisé haïtien après qu’il eut renoncé aux ordres, fonda une famille avec une fille du pays qui lui donna une nombreuse progéniture. Pendant l’Occupation américaine, le très jeune Alexandre Lerouge assista au combat courageux et mouvementé que voulut livrer son père, Gabriel Lerouge, contre...

Anténor Firmin (Charles Dupuy)

Fils d’un modeste tailleur, Anténor Firmin est né le 20 octobre 1851, à la rue Saint-Nicolas, la rue 4, au Cap-Haïtien. Contrairement à une idée largement répandue, Firmin n’était pas autodidacte, au fait, après ses études secondaires au lycée Philippe-Guerrier du Cap, il entrera comme employé dans le commerce allemand (Maison Stapenhorst) d’où il sortira avec une parfaite maîtrise de la langue de Goethe. Nommé secrétaire d’ambassade à Paris, Firmin se lia rapidement d’amitié avec Louis-Joseph Janvier, un vieux parisien, qui l’introduisit dans les milieux intellectuels et scientifiques de la...
© Tous droits réservés - Tet ansanm pou okap & villeducaphaitien.com | Création et intégration RP Studio Web.
© Tous droits réservés
Tet ansanm pou okap & villeducaphaitien.com
Création et intégration RP Studio Web.
4.png7.png7.png1.png9.png2.png